Une Cheffe pâtissière « baba » de son métier

En cuisine, c’est une tornade de bonne humeur et d’enthousiasme. Reconvertie Cheffe Pâtissière à 40 ans, Kawtar défend avec passion ses valeurs et ses idées. Pour elle, la vie est une pomme à croquer à pleines dents. Rencontre.

Née d’un changement de cap

Avec ses 150 mètres de long, ses sept étages et ses 44 000 mètres carrés – Window, le siège de RTE situé à la Défense – a toutes les dimensions d’un immense paquebot niché sur le toit du centre commercial des 4 Temps. À la barre de la prestation de restauration pour les 2 000 salariés de l’entreprise : Eurest ! Avec 3 espaces de restauration : la Brasserie, la cafétéria et le self.

Kawtar Debeauce, Cheffe Pâtissière Eurest

Tous sont unanimes, la star des desserts, ici, c’est Kawtar Debeauce, Cheffe Pâtissière Eurest. En poste depuis novembre 2018, cette jeune femme de 40 ans, n’en est pas à sa première expérience professionnelle. Diplômée d’un Master of science and technology, Kawtar a d’abord fait son petit bonhomme de chemin en tant que juriste-conseil et assistance de Direction.

En 2016, elle décide de se lancer, bille en tête, dans un CAP Pâtisserie. « Je suis quelqu’un de très curieuse. Tout ce qui peut m’enrichir et m’être bénéfique, je prends ! Je viens d’une famille où il est important de faire des études supérieures. J’ai toujours suivi les recommandations de mes parents. Mais à 40 ans, j’ai décidé de faire vraiment ce que je voulais, de m’épanouir et d’assouvir ma soif de passion : la pâtisserie ! »

Elle obtient son diplôme, un an plus tard, en 2017, suit quelques masters classes puis fait ses premiers pas au sein de la pâtisserie fine artisanale. Maman de 3 enfants, elle se tourne finalement vers la restauration sous contrat « Le travail est très différent. Chez Eurest, j’ai 2 heures et demie pour sortir 3 desserts et réaliser une animation pour 1 200 couverts. C’est dense. Mais je n’échangerais mon poste pour rien au monde ! »

Une révélation pour la restauration collective

Très attachée à son équipe et fan de Cédric Grolet (double champion du monde de Pâtisserie), Kawtar fait rayonner sur ses pâtisseries une bonne humeur aussi large que son enthousiasme. Malgré des débuts parfois difficiles – « les cuisiniers qui proviennent d’une reconversion professionnelle sont souvent associés aux émissions culinaires qui cartonnent à la télévision. On se dit qu’ils sont victimes d’un phénomène de mode et qu’ils ne vont pas tenir » – Kawtar peut désormais sourire de ces remarques, elle a fait ses preuves.
« J’ai eu la chance d’être soutenue par mon Chef exécutif. Sa confiance et son management positif m’ont donné des ailes. Je me suis accrochée. Pour moi, l’esprit d’équipe est essentiel. L’esprit Eurest, c’est ça. »

Aussi créative que pugnace, Kawtar ne travaille pas… elle vit sa passion à fond, « donne tout, s’éclate ». Elle invente sa propre voie à travers des idées originales et atypiques qu’elle met au service de tous. « J’ai travaillé, de mon côté, à l’élaboration d’un recueil de recettes sans gluten, sans sucre, zéro gaspi… On m’a laissé avancer et j’ai partagé à tout le réseau de Chefs Eurest ce book. Il est important de répondre aux nouvelles exigences des consommateurs, davantage soucieux de l’équilibre alimentaire, du bien manger, de la saisonnalité, de l’environnement… Eurest donne la possibilité à ses équipes de s’exprimer et de se développer ».

Décidément, Kawtar a plus d’un tour dans son tablier. Elle, qui se dit chaque matin « quelle découverte, vais-je encore faire aujourd’hui ? ». On pourrait lui retourner la question « que va-t-elle encore nous faire découvrir aujourd’hui… et demain ? ». Elle n’a pas fini de nous surprendre.

Partagez sur les réseaux sociaux